Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • JS Bergues
  • Courriel : joseszyma@gmail.com

Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.
  • Courriel : joseszyma@gmail.com Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.

 

 

 

IMG 0001

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 16:25

Cécile Duflot met en garde contre l'autosatisfaction

NOUVELOBS.COM | 08.02.2010 | 11:40

"Si on ne se remet pas un peu en cause, si on ne se pose pas des questions sur quelles solutions politiques, (...) on ne va pas s'en sortir", a averti la responsable des Verts.

Cécile Duflot (Sipa)
Cécile Duflot (Sipa)
La secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot, tête de liste régionale Verts-Europe Ecologie en Ile-de-France, a estimé lundi 8 février en visant la gauche et plus particulièrement le PS que les 14 et 21 mars il ne s'agissait "pas de voter parce que truc ou machin a un bon bilan", mais sur un projet alternatif.
A propos du bilan des régions socialistes depuis 2004, Cécile Duflot a déclaré sur Radio Classique : "moi, je ne dis pas qu'il faut voter parce que truc ou machin a un bon bilan". "On a vécu cette façon de faire campagne et on a vu ce que ça a donné", a-t-elle ajouté en référence aux échecs successifs du PS à la présidentielle.
Il faut dire "ce qu'on propose notamment pour engager la transformation écologique de l'économie", a-t-elle insisté.
"Je n'oublie pas quand même que ces gens qui aujourd'hui sont assez satisfaits d'eux, et ça vaut pour nous en partie sur le bilan commun, n'ont pas réussi à  gagner et à  mettre en place une politique au niveau national depuis trois élections présidentielles", a-t-elle ajouté à  l'intention des responsables du PS qui mettent en avant le bilan des présidents des régions socialistes.
"Si on ne se remet pas un peu en cause, si on ne se pose pas des questions sur quelles solutions politiques, et si on s'attache juste au fait de dire où on a été bons, on a été sympas, et on veut continuer parce qu'en plus on aime bien être présidents, on ne va pas s'en sortir", a averti la responsable des Verts.

Une candidature à la présidentielle


Quant à une éventuelle candidature à la présidentielle de 2012, elle a estimé que ce n'était "pas le sujet" et a redit "qu'en ce qui la concernait, la probabilité était extrêmement limitée".
"C'est absolument délétère d'être obsédé par la prochaine présidentielle", a-t-elle ajouté évoquant l'exemple du patron des députés UMP Jean-François Copé, dont "les positionnements dans le débat politique actuel à l'Assemblée sont fonction de son hypothétique candidature, pas à la prochaine présidentielle mais à celle d'après", en 2017.
 


Partager cet article

Repost 0

commentaires