Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • JS Bergues
  • Courriel : joseszyma@gmail.com

Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.
  • Courriel : joseszyma@gmail.com Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.

 

 

 

IMG 0001

18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 23:30

Par Nolwenn Weiler (17 mai 2011)

 

Quel que soit son dénouement, l’affaire DSK et les réactions qu’elle suscite sont l’occasion de rappeler quelques faits sur les violences sexuelles. En France, 5.000 viols sont perpétrés chaque année sur le lieu de travail, le plus souvent par un supérieur hiérarchique considérant le pouvoir qu’il détient comme une arme contraignante.

Ainsi donc, DSK aime les femmes. À sa façon. Le pauvre homme. Présumé innocent, et c’est tant mieux, il a bénéficié d’un soutien quasi-inconditionnel de la classe politique française. Visiblement « traumatisée » par l’image de l’homme sortant du commissariat menotté, avec une barbe de 24 heures. Et décidément incrédule. « Il ne peut pas avoir fait une chose pareille », « je le connais depuis des années, il est incapable de tels actes », « franchement, ce n’est pas son style »... DSK n’a pas la gueule de l’emploi. Il est trop riche, trop célèbre, trop comme il faut. Il est forcément victime d’un complot. Que n’entendons-nous pas sur la victime présumée, suspectée d’affabuler, voire de participer à un coup monté, et sur son agresseur présumé, présenté comme incapable de commettre un tel acte ?

 

 

Lire la suite : http://www.bastamag.net/article1549.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xavier 19/05/2011 21:11


Et si nous attendions TOUS quelques jours ou semaines pour tirer des conséquences sur cette affaire DSK, pour élargir les commentaires sur les violences faites aux femmes, etc...
Les faits exacts et précis ne sont pas encore connus du grand public, les infos contradictoires continuent de "tomber " sur les téléscripteurs de presse ...
Qui peut dire aujourd'hui qui est (sont) la (les) victime(s) ?