Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • JS Bergues
  • Courriel : joseszyma@gmail.com

Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.
  • Courriel : joseszyma@gmail.com Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.

 

 

 

IMG 0001

2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 18:36

Je sais que je vais encore recevoir une dizaine de courriels me disant : "José, es-tu sûr de ne pas te tromper d'adversaire ?" parce que je dénonce une connerie d'un PS.

 

Désolé. Quand une ânerie est dite, qui plus est bassement électoraliste (et que je l'entends ou la lis), quelle soit de gauche ou de droite, je ne peux que la dénoncer.

Plutôt que de discutailler sur les 35h qui n'existent déjà presque plus nulle part, réfléchissons à l'appui au développement d’initiatives écologiques et au développement de réseaux comme les Amap, les Sel, les réseaux de l’économie solidaire et du commerce équitable, à la mutation de notre économie, aux manières de promouvoir une réelle répartition des richesses... etc. et nous verrons dès lors que les 35h auront vécu.

 

 

Mots clés : 

Par lefigaro.fr
02/01/2011 | Mise à jour : 18:19
Réactions (200
«C'est ma marque, il faut dépasser la question des 35 heures», a lancé Manuel Valls dimanche. (Vincent Boisot/Le Figaro)
«C'est ma marque, il faut dépasser la question des 35 heures», a lancé Manuel Valls dimanche. (Vincent Boisot/Le Figaro)

Le candidat à la primaire socialiste a répété dimanche que si la gauche revient au pouvoir en 2012, elle devra permettre aux Français de «travailler davantage».

Pour se démarquer de ses concurrents à la primaire socialiste, Manuel Valls compte parmi ses cartes celle des 35 heures. Candidat déclaré de longue date, le député-maire d'Evry a donc répété dimanche qu'il fallait «déverrouiller» la durée légale du travail. Invité du Grand rendez-vous Europe 1/Le Parisien/Aujourd'hui en France, il s'est justifié en soulignant notamment qu'à ses yeux, «les 35 heures n'existent déjà plus réellement puisqu'elles ont été mises en cause progressivement depuis 2002».

«Cela doit permettre aux Français, pour ceux qui ont la chance d'avoir un emploi, de travailler davantage -deux heures, trois heures...- sans avoir recours forcément aux heures supplémentaires qui ont beaucoup coûté à l'Etat», a précisé le candidat à la candidature socialiste pour 2012 :

 

Partisan du «travailler plus et travailler mieux», il a martelé : «Est-ce que vous avez vu un socialiste qui propose aujourd'hui d'étendre les 35 heures par exemple à toutes les PME qui n'ont pas été concernées par les 35 heures ? Est-ce que dans le monde tel qu'il est aujourd'hui, avec la concurrence que nous connaissons, nous pouvons nous permettre d'être sur des idées des années 70, 80 et 90 ? Non ! C'est ma marque, il faut dépasser la question des 35 heures». En 2012, «nous ne pouvons pas aller devant les Français avec les mêmes propositions, les mêmes idées -les 35 heures, les emplois-jeunes- qu'en 1997. Le monde a changé donc nous aussi, nous devons changer dans nos propositions», a insisté Manuel Valls, également partisan de l'ouverture de négociations entre partenaires sociaux pour «augmenter les salaires».

 

«Dépasser les 35 heures», cheval de bataille de Valls

 

Les critiques de Manuel Valls à l'égard des 35 heures ne sont cependant pas nouvelles. Dans son livre Pouvoir, paru aux éditions Stock en mars dernier, Valls s'en prennait violemment à cette mesure qui a «endommagé la compétitivité de notre économie». «Même si elles ont créé de l'emploi, il faut incontestablement les dépasser», avait-il lancé au même moment sur RTL, tout en appelant dans Le Mondeà «instaurer une sécurité sociale professionnelle - ce que j'appelle une flex-sécurité - et en redéfinissant le temps de travail et de formation tout au long de la vie».

Interrogé par Europe 1, un dirigeant socialiste ayant tenu à rester anonyme a préféré ironiser sur les propos de Manuel Valls, en s'indignant que le député-maire d'Evry ait «à peine attendu 35 heures en 2011 pour dire un truc de droite».

Mises en place sous le gouvernement Jospin par l'actuelle patronne du PS Martine Aubry -alors ministre de l'Emploi-, les 35 heures sont considérées comme un acquis social par les responsables socialistes, qui ne placent aujourd'hui plus cette question au coeur du débat politique.

Côté UMP, le nouveau secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a relancé le débat sur la fin des 35 heures en annonçant mi-décembre une «réflexion» sur le sujet, conduite par deux libéraux, le député Hervé Novelli et le président du groupe UMP au Sénat, Gérard Longuet. Mais le porte-parole du gouvernement, François Baroin, tout comme le ministre du Travail, Xavier Bertrand, lui ont adressé une fin de non-recevoir en estimant que le gouvernement n'entendait pas rouvrir ce débat.

Côté patronal, la CGPME, résolument hostile aux 35 heures, estime elle aussi que le «problème» a été «résolu» dans les petites et moyennes entreprises et que ce chantier ne doit donc pas être rouvert.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Balenciaga Bags 17/05/2012 04:12


A bigger dimension will probably be considered a fantastic choice for nearly any
lightweight Longchamp?sacs outlet for that
industry additional compact amount difficult in accessory for an awesome provide additional sustainable transport imitation nylon material material bag? I am afraid I’ll get unwell from this
quickly just like a complete results of the truth they are so common in ny and otherwise imitation longchamp purchase. every solo ladies nowadays really really wants to reckon pretty, latest,
exquisite and hot. To clean up all their look, ladies spend several several hours and several several hours denouncing for dresses, shoes collectively with other accouterments. As verbalise about
mode and magnificence, we can not block to state what size sac primary Longchamp?sacs are.