Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • JS Bergues
  • Courriel : joseszyma@gmail.com

Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.
  • Courriel : joseszyma@gmail.com Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.

 

 

 

IMG 0001

20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 19:04

Que n'a t-on pas entendu ces derniers jours les ténors du PS vitupérer contre SArkozy et sa clique (à fort juste titre d'ailleurs ) et additionner des promesses qui n'ont qu'un seul objectif : gagner 2012.

 

Si nous sommes TOUS d'accord à gauche (ainsi que pour une partie du centre et même chez certains à droite) pour voir disparaître de notre espace politique le plus mauvais et scélérat président que la France ait connu sous la 5ème république, faut-il pour autant donner du crédit à la surenchère démagogique à visée électoraliste d'une partie du PS

 

Dit comme ça, les "allocations universelles", par exemple, qui peut être contre ? PERSONNE.

Mais affirmer que l'on pourra généraliser à partir de mai 2012 si la gauche passe, les allocations universelles du plus jeune âge à la vieillesse doit interpeler chacun d'entre-nous. En cette période de vaches maigres et de précarisation à outrance des classes moyennes, est-il judicieux de faire des propositions électoralistes non crédibles ?

 

N'est-ce pas cette forme de populisme que les démocrates exècrent ?

 

Il y aura donc à écrire une feuille de route par EELV qui devra élaborer un programmes et faire des propositions réalisables donc crédibles et le tout dans la plus grande transparence démocratique.

 

Et ce qui vaudra pour la ou le candidat EELV à la présidentielle doit valoir pour tous les candidats EELV de toutes les élections à venir et donc pour la toute prochaine élection du Conseiller Général du canton de Bergues.

 

 

Je m'y engage ; le programme local que ma co-listière et moi-même sommes en train de terminer et que nous vous proposerons en janvier 2011 sera empreint de pragmatisme, de sérieux et de responsabilité.

 

 

 

 

Edito de Stéphane Le Foll

Les raisons de notre abstention au conseil national sur "l'égalité réelle"

Lors du conseil national du 9 novembre sur l'égalité réelle, ainsi que nous l'avions annoncé, nous nous sommes abstenus pour des raisons de forme et de fond.

Sur la méthode, les délais toujours plus courts laissés pour discuter et amender les textes proposés génère une désaffection généralisée des militants et des cadres de notre Parti ; Je ne reviendrais pas la participation enregistrée lors des conventions précédentes ; les résultats du vote du conseil national ont été, de ce point de vue, en outre suffisamment « évocateurs » ; ainsi sur les 306 membres du conseil national, seuls 71 ont participé au vote et 12 abstentions ont été enregistrées; le texte a donc été approuvé par seulement 59 membres du CN soit 19 % ….


le texte proposé comporte 2 écueils :

Tout d'abord, la multiplication des propositions (scolarité obligatoire dés 4 ans, paiement au forfait des médecins généraliste, allocation d'autonomie, ….) et l'absence de hiérarchisation de celles-ci les rendent inaudibles et ce indépendamment de l'évaluation de leur coût individuel.

Ensuite, la mise en place d'un système préconisant la généralisation « d'allocations universelles » du plus jeune âge à la vieillesse pose un problème à la fois économique et de crédibilité sur le fond.

Dans un contexte économique et budgétaire plus que tendu et sachant par ailleurs que les conseils généraux qui dispensent aujourd'hui, du fait des transferts de compétences, la quasi-totalité des prestations sociales (RSA, aides aux personnes âgées et handicapées, aides sociales à l'enfance, etc….) sont déficitaires à hauteur de 5 milliards d'euros, ces propositions semblent peu réalistes.

En outre, ce type de dispositif ne nous semble pas être générateur de dynamique pour les classes moyennes et populaires dés lors qu'il n'y a pas de mise en perspective de l'autonomie ; l'autonomie pour l'autonomie n'offre aucune dynamique sociale.

Enfin et sachant que la première préoccupation des Français est celle de l'emploi, aucune proposition forte en faveur de l'emploi n'est effectuée.

Stéphane Le Foll, euro-député PS
Président de Répondre à Gauche

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JS Bergues - dans Vie politique
commenter cet article

commentaires