Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • JS Bergues
  • Courriel : joseszyma@gmail.com

Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.
  • Courriel : joseszyma@gmail.com Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.

 

 

 

IMG 0001

10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 21:22

mercredi 10.02.2010, 14:00 

 

Thierry Willaey est 9e sur la liste Europe Ecologie du Pas-de-Calais.

Engagé chez les Verts depuis quelques années, l'Hazebrouckois Thierry Willaey se présente pour la première fois aux élections régionales.

Son expérience d'élu est jeune puisque Thierry Willaey a accepté de briguer un mandat électoral pour la première fois en 2008 lors des élections municipales d'Hazebrouck.

Il est désormais adjoint d'Hazebrouck, chargé de l'environnement, du cadre de vie, du transport et de l'agenda 21.

 

Il figure en 9e position de la liste Europe Ecologie du Pas-de-Calais. La Flandre est également représentée par Mélanie Decreus. La Bailleuloise figure en 53e position sur la liste Europe Ecologie du Nord.

 

Vous êtes 9e sur la liste Europe Ecologie du Pas-de-Calais. Pourquoi ?

 

Nous sommes deux candidats en Flandre sur la liste d'Europe Ecologie. Pas-de-Calais ou Nord. Cela a peu d'importance. Ma candidature sure la liste du Pas-de-Calais s'explique parce que dans le groupe Europe Ecologie Flandre-Audomarois que j'anime, la demande est venue des représentants du Pas-de-Calais.

 

Pourquoi être candidat à un mandat électif alors que jusqu'à votre élection au conseil municipal d'Hazebrouck vous avez toujours refusé ?

 

Pour les régionales, c'est un peu différent. J'ai toujours travaillé dans une dimension régionale, notamment avec l'association de développement d'activités en milieu rural, Les acteurs du village, que je préside.

 

La première raison qui m'a incité à y aller, c'est de s'unir dans la dynamique d'Europe Ecologie qui me convient bien. Cette initiative est nécessaire pour renouveler le débat politique en brassant toutes les énergies, qu'elles soient associatives du mode du travail...

 

La deuxième raison ? Cette campagne me touche personnellement. Quand j'ai relayé l'appel à candidature au sein du groupe Europe Ecologie Flandre-Audomarois, j'ai espéré qu'une femme se porte candidate. Mais au lieu de cela, les membres du groupe m'ont dit : "Avec ce que tu as fait sur le terrain, il faut que tu y ailles".

Après deux jours de réflexion, c'est ce que j'ai fait. Il faut sortir de l'autisme et des grandes phrases, comme ce fut le cas quand le PS est venu sur Saint-Omer. Ses représentants ont parlé de l'avenir économique de l'Audomarois. Ils ont tous voté pour l'incinérateur Flamoval ! Maintenant, il faut rentrer dans l'action et mettre chacun face à ses responsabilités.

 

ÌQuelles sont vos ambitions ?

 

Servir la liste et essayer de faire évoluer les choses. Nous sommes clairement à gauche. Notre combat, c'est avant tout contre la Droite mais nous voulons aussi faire évoluer le PS. Sur les questions d'environnement, sociales, d'emploi, il y a un grand pas à faire. Plus nous serons haut dans le score, plus nous aurons d'influence au sein du Conseil régional.
L'enjeu de votre campagne tournera-t-il autour de Flamoval ?
Pas uniquement. Flamoval est un élément de contradiction dans le développement économique du monde rural quand l'usine Recyco est un exemple de reconversion écologique intéressant grâce au travail avec les dirigeants. Nous souhaitons des avancées pour la santé des habitants du territoire.

 

Notre objectif est également d'aider les agriculteurs à reconquérir leur métier en développant une agriculture à échelle humaine.

 

Propos recueillis par
Audrey Rohrbach-Minette

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires