Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • JS Bergues
  • Courriel : joseszyma@gmail.com

Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.
  • Courriel : joseszyma@gmail.com Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.

 

 

 

IMG 0001

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 21:12

Le terrain vague de l'autre côté du cimetière va bientôt retrouver une autre vie

samedi 23.01.2010, 05:04 - La Voix du Nord

 Le chantier a consisté à faucher une partie de la roselière, àrecreuser la mare et à enlever les déchets verts. 
Le chantier a consisté à faucher une partie de la roselière, àrecreuser la mare et à enlever les déchets verts.

| BERGUES |

Au niveau du rond-point du cimetière de Bergues, enclavé entre la D 916  ...

 

et la voie ferrée Dunkerque - Hazebrouck, un terrain de 10 600 m² appartenant au conseil général est actuellement exploité en partie par l'association Apinord qui y a créé un rucher (actuellement six ruches).

Un tiers de cette zone humide comprenant une roselière et une mare est riche en faune et en flore, explique Didier Rommel, président d'Apinord. On y a découvert des plantes intéressantes comme l'achillée, le sternutatoire, l'oenanthe et le plantain d'eau à feuilles lancéolées et également des espèces d'oiseaux peu communes.

Vingt-quatre personnes sur le terrain

Délaissées depuis longtemps, ces terres sont en partie envahies par les orties, la broussaille et les roseaux. Une charte a été établie afin de réhabiliter ce site. Cette opération financée par le FLIP (Fonds local d'initiative de pays) en partenariat avec le Pays des moulins, le conseil régional et des banques et dirigée par les Blongios, une association nationale qui monte des chantiers-nature sur des espaces naturels, a rassemblé le week-end dernier 24 personnes sur le terrain. Aucun engin motorisé n'était autorisé afin de préserver l'environnement.

Munis de grandes faux à l'ancienne, de pelles, de fourches, les bénévoles dont Sylvie Brachet, maire de Bergues, et José Szimaniak, adjoint aux Travaux et à la Voirie, ont, en une journée, fauché une partie de la roselière, recreusé la mare (environ 15 m²) et enlevé les déchets verts.

Une nouvelle vie aquatique

Cette opération va préserver cette zone humide en limitant la propagation des arbres ligneux, favoriser la pousse des plantes citées plus haut. La réhabilitation de la mare va permettre de créer une nouvelle vie aquatique (grenouilles, libellules...) et de la biodiversité. Le débroussaillage permettra aussi aux riverains de visiter ultérieurement ce nouveau site.

Pour José Szimaniak, le concept de ce

Partager cet article

Repost 0

commentaires