Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • JS Bergues
  • Courriel : joseszyma@gmail.com

Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.
  • Courriel : joseszyma@gmail.com Président bénévole de l'AAEs depuis le 25/10/2012.

 

 

 

IMG 0001

11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 23:30
BELOTTE, RE-BELOTTE ET DIX DE DER.

Quand on peut annoncer cette "trilogie" dans ce jeu de cartes, on est probablement en très bonne voie pour gagner la partie.

Et pourtant qui peut aujourd'hui en France le dire, le clamer, le gueuler ?

La droite classique s'est éclatée et ses chefs ne semblent pas sur le point de se rabibocher.
Je ne parle pas du PS, du PCF et d'EELV devenus des micros partis ou presque.
La droite extrême a bien pointé le bout de son nez mais les Français ont bien remarqué qu'il était sale.
La France Insoumise est porteuse d'espoir à mon sens mais va encore devoir se réformer et transformer plusieurs essais avant d'éventuellement aboutir ; il y a encore du chemin à parcourir.
La République en Marche, forte des trahisons de Valls à Cohn-Bendit, des Le Maire et Darmanin à Le Drian et consorts semblerait être en mesure de crier victoire.

ET POURTANT

demain mardi 12 septembre 2017, le premier mouvement social sous l'ère Macron se précise.
Partout dans le monde, les milliardaires accentuent leur pouvoir (et même le prennent comme aux USA), imposent recul sur recul dans les domaines sociaux, écologiques et démocratiques.
Ils n'ont plus peur de se montrer et d'attaquer les gens, le peuple, toi et moi, nous ou vous. 
Il faut punir les pauvres ; il faut imposer le travail précaire comme nouvelle norme d'existence.

On l'a vu dernièrement en Biélorussie où son dictateur de Président a tenté pour la deuxième fois d'imposer un impôt de 200€ (salaire moyen local) sous prétexte de lutter et punir "le parasitisme social". 
On le voit aux States avec le souhait de remise en cause de l'Obama Care, de l'arrêt des subventions aux plus précaires ou aux populations affaiblies,
On le voit partout dans le monde avec les résurgences aussi puantes que dangereuses des religions (de toutes les religions) et les reculs qu'ils induisent,

Chez nous, on est en train de le voir avec la bande à Macron et les ultralibéraux idolâtres de Maggie rosbeef qui rognent sur les APL en redistribuant aux ultra riches, en insultant les fainéants de notre pays qui ne travaillent pas assez pour s'acheter un costume ou pour pouvoir prendre le train si bien qu'ils doivent voyager en sous-classe dans les bus Macron. 
Il faut les précariser pour qu'ils ne se révoltent pas et soient de bons petits moutons au service de la finance.

Il faut écraser ces salauds de pauvre et leur faire abandonner l'idée, l'illusion devrai-je dire qu'il y a un monde meilleur pour eux et leurs enfants.

Mon papa a été mineur de fond à Sallaumines - Lens puis travailleur à la chaîne dans une usine de pneumatique à Béthune puis fondeur à Usinor (Arcelor aujourd'hui) à Grande-Synthe.
Jamais nous n'avons roulé sur l'or ; un sou était un sou mais mes parents avaient confiance en la République française pour former leur gamin et lui offrir des perspectives selon ses capacités 
Ils y ont cru et vous ne pouvez pas savoir à quel point je les en remercie. J'ai été instituteur durant 27 ans.

Aujourd'hui, j'ai une fille de 24 ans, Bac +5 qui vient de décrocher un boulot à 2000 € brut en faisant 50h par semaine et une autre de 18 ans qui vient d'entrer en classe prépa. 
Mais pourquoi faire et à quel prix ? Je lui souhaite le meilleur bien entendu mais ...

Non et non et non, les ordonnances scélérates de Macron et sa bande ne doivent pas ternir l'espoir que nous avons dans l'avenir.

Belote, re-belote et dix de der, ce n'est pas pour Macron.

Je serai demain à Dunkerque à 15h00, place de la gare pour montrer avec des centaines d'autres que nous ne sommes pas d'accord.

José Szymaniak le 11/09/2017

Partager cet article

Repost 0
Published by JS Bergues
commenter cet article

commentaires